TVA: BE 0508.803.602
Le matin de 8h à 12 et l’après midi sur rendez-vous

Verdissement du parc automobile

01/08/2022 - Publié par : FiduPress < Retour Verdissement du parc automobile

Le verdissement du parc automobile est une priorité gouvernementale depuis un certain temps déjà. En effet, à partir de 2026, seules les voitures de société électriques bénéficieront encore d’un avantage fiscal.

Découvrez ici tout ce qu'il faut faire et ne pas faire...

Nouvelle déductibilité fiscale pour les voitures de société

Pour toutes les voitures essence et diesel achetées entre le 1er juillet 2023 et le 31 décembre 2025, la déductibilité fiscale diminuera pour être finalement supprimée en 2028.

En outre, à partir de l’exercice d’imposition 2026, le taux de déductibilité minimum actuel de 50 % (ou 40 % pour une voiture dont les émissions de CO2 sont supérieures à 200 g/km) ne sera plus applicable.

Illustrons la situation à l’aide d’un exemple. Comparons la déductibilité fiscale d’une Volvo XC40 diesel à moteur T2 et boite de vitesses manuelle achetée avant le 1er juillet 2023 et le même modèle acheté après le 1er juillet 2023.

VOLVO XC40* achetée avant le 1/7/2023VOLVO XC40* achetée à partir du 1/7/2023
Déductibilité
2023 : 40 %
2024 : 40 %
2025 : 40 %
2026 : 40 %
2027 : 40 %
2028 : 40 %
Déductibilité
2023 : 40 %
2024 : 40 %
2025 : 18,5 %
2026 : 18,5 %
2027 : 18,5 %
2028 : 0 %
Prenons un exemple sur 1 000 € de frais de voiture en 2025 :Déduction à l’impôt des sociétés = 400 €.Avantage fiscal = 100 € (400 € x 25 % du taux d’imposition des sociétés).Prenons un exemple de 1 000 € de frais de voiture en 2025 :Déduction à l’impôt des sociétés = 185 €.Avantage fiscal = 46,25 € (185 € x 25 % du taux d’imposition des sociétés).

Pour en savoir plus sur la suppression des avantages fiscaux pour les voitures essence et diesel, consultez notre article Lex4You relatif à l’accord de gouvernement.

Investir à temps dans une voiture verte

Selon la marque, les délais d’attente pour les voitures varient entre 6 mois et 2,5 ans. Pour les voitures électriques, il faut parfois patienter encore plus longtemps. Comment expliquer ce retard ? La pandémie et la guerre en Ukraine perturbent les livraisons. Mais il y a aussi le pacte vert, applicable à toute l’Europe. Chaque pays prend des mesures pour réduire ses émissions de CO2 de 55 % d’ici 2030.

En outre, les voitures thermiques seront totalement interdites à partir de 2035. La transition vers la mobilité verte passe donc à la vitesse supérieure dans tous les pays européens. Cependant, les constructeurs automobiles ne peuvent plus répondre à la demande et les clients doivent attendre. Certains constructeurs passent même à un catalogue 100 % électrique.

Nous vous conseillons donc de ne pas reporter à trop tard son investissement dans une flotte verte.

Bornes de recharge et/ou batteries à domicile ?

Qui dit voiture électrique dit aussi bornes de recharge. Vous investissez uniquement dans des possibilités de recharge sur le parking de son entreprise ? Et/ou rembourse-t-il l’installation d’une batterie au domicile de ses travailleurs ? Le fisc prévoit également des avantages à cet égard, avec la déduction majorée des frais pour les bornes de recharge. Ainsi, les amortissements sont portés à :

  • 200 % pour les investissements du 1er septembre 2021 au 31 décembre 2022 inclus*
  • 150 % pour les investissements du 1er janvier 2023 au 31 aout 2024 inclus

* En raison des longs délais de livraison des bornes de recharge, ce délai pourrait être prolongé jusqu’au 31 mars 2023.

Investir dans une car policy claire

Investir dans un parc automobile électrique implique de nombreuses formalités administratives, souvent différentes de celles auxquelles vous êtes habitué. Il est important que vous élaboriez une politique transparente en la matière. C’est pourquoi nous avons développé une car policy adaptée aux voitures électriques.

Notre conseil : conserver tous les documents. Pourquoi est-ce si important ? Le fisc en a besoin pour évaluer l’impact du verdissement fiscal et social de la mobilité sur la trésorerie.

Reste encore la question des assurances. Dans quelle mesure devez vous les adapter ? Passez en revue avec lui toutes ces formalités administratives au préalable.

Voiture hybride (rechargeable) ou électrique ?

Vous hésitez entre une voiture hybride (rechargeable) et une voiture électrique ? Le cout total de possession, ou Total Cost of Ownership (TCO), est alors le facteur décisif. Celui-ci tient compte non seulement du prix d’achat, mais également des frais d’entretien, des pneus, de la consommation, des réparations et de critère tels que la déductibilité fiscale. Par conséquent, si vous calculez le TCO, vous devez d’abord identifier clairement tous ces facteurs essentiels.

Une chose est sure : le TCO des moteurs à combustion traditionnels est en constante augmentation. Une voiture hybride peut constituer une alternative valable, à condition d’élaborer une politique sur mesure. Faites particulièrement attention aux voitures hybrides ayant une batterie d’une faible capacité énergétique. Il s’agit de fausses hybrides qui consomment au moins 25 % de plus qu’une voiture à combustion traditionnelle. Si  la pénurie de carburant est un facteur important du TCO, ce choix n’est pas significatif sur le plan financier.

Passer à une flotte verte ?

La transition vers une mobilité verte n’est pas un long fleuve tranquille. Il faut faire un certain nombre de choix cruciaux :

  • Passer à une gamme entièrement ou partiellement électrique
  • Installer des bornes de recharge ou des batteries à domicile pour leurs collaborateurs
  • Contracter les assurances adéquates…

Source

Retour